La Nouvelle-Zélande signale un premier décès lié au vaccin Pfizer Covid-19

WELLINGTON (Reuters) – La Nouvelle-Zélande a rapporté lundi ce que les autorités ont déclaré être le premier décès enregistré dans le pays lié au vaccin Pfizer Covid-19.
L’information a été publiée par le ministère de la Santé à la suite d’un examen par un comité indépendant de surveillance de la sécurité des vaccins Covid-19 du décès d’une femme après avoir reçu le vaccin. La déclaration du ministère n’a pas donné l’âge de la femme.
Le conseil d’administration a estimé que le décès de la femme était dû à une myocardite, qui est connue pour être un effet secondaire rare du vaccin Pfizer Covid-19, selon le communiqué. La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque qui peut limiter la capacité de l’organe à pomper le sang et peut provoquer des changements dans les rythmes cardiaques.
« C’est le premier cas en Nouvelle-Zélande où un décès dans les jours suivant la vaccination a été lié au vaccin Pfizer Covid-19 », a indiqué le ministère de la Santé.
L’équipe média de Pfizer en Nouvelle-Zélande n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire envoyée par courrier électronique.
L’affaire a été renvoyée au coroner et la cause du décès n’a pas encore été déterminée, a indiqué le ministère de la Santé.
Le conseil indépendant a cependant considéré que la myocardite était probablement due à la vaccination.
Le conseil a également noté qu’il y avait d’autres problèmes médicaux survenus en même temps qui peuvent avoir influencé le résultat après la vaccination.
« Les avantages de la vaccination avec le vaccin Pfizer Covid-19 continuent de l’emporter largement sur le risque d’infection à Covid-19 et les effets secondaires du vaccin, y compris la myocardite », a-t-il ajouté.
Jusqu’à présent, les vaccins Pfizer/BioNTech, Janssen et AstraZeneca ont été provisoirement approuvés par les autorités néo-zélandaises. Cependant, le vaccin Pfizer est le seul vaccin dont la diffusion publique a été approuvée.
La Nouvelle-Zélande est aux prises avec une épidémie de la variante Delta de Covid-19 après près de six mois sans virus.
Il a signalé 53 nouveaux cas lundi, portant le nombre total d’infections dans l’épidémie actuelle à 562.
Un verrouillage à l’échelle nationale a été appliqué plus tôt ce mois-ci pour lutter contre la propagation de la variante Delta.

Bouton retour en haut de la page