La Turquie évacue quelques victimes des inondations ; le nombre de morts atteint 62

ISTANBUL (Reuters) – La Turquie a envoyé des navires pour aider à évacuer les personnes et les véhicules d’une ville du nord de la mer Noire qui a été durement touchée par les inondations, alors que le nombre de morts dans la catastrophe est passé dimanche à au moins 62 personnes et plus que cela restait portées disparues.
Des pluies torrentielles ont frappé mercredi les provinces du nord-ouest de la mer Noire, provoquant des inondations qui ont démoli des maisons, coupé des ponts, emporté des voitures et rendu de nombreuses routes impraticables. L’agence turque des catastrophes AFAD a déclaré que 52 personnes avaient été tuées dans la province de Kastamonu, neuf à Sinop et une à Bartin.
Le ministre turc de l’Intérieur a déclaré que 77 personnes étaient toujours portées disparues dans les inondations. Huit sont restés hospitalisés.
Les équipes d’urgence de toute la région ont poursuivi la recherche des disparus parmi les nombreux bâtiments qui se sont partiellement effondrés. Le ministère turc de la Défense a envoyé deux navires pour évacuer des personnes et des véhicules d’une ville de Sinop. Ils ont également envoyé des véhicules militaires qui peuvent servir de ponts temporaires pour aider à accéder aux zones où les ponts ont été détruits.
Le ministère israélien de la Défense a déclaré dimanche qu’il avait contacté la Turquie avec une offre d’envoyer une équipe de recherche et de sauvetage.
Les fortes inondations sont survenues après que la Turquie a enduré une vague de chaleur torride et alors que les équipages du sud apprivoisent les incendies de forêt qui se sont abattus sur la côte méditerranéenne du pays.
Les climatologues affirment qu’il ne fait aucun doute que le changement climatique dû à la combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturel entraîne des événements plus extrêmes – tels que des vagues de chaleur, des sécheresses, des incendies de forêt, des inondations et des tempêtes – alors que la Terre se réchauffe.

Bouton retour en haut de la page