Le Sri Lanka prolonge le verrouillage de Covid-19 jusqu’au 6 septembre alors que le nombre de décès augmente

COLOMBO: Le Sri Lanka a prolongé vendredi son verrouillage à l’échelle nationale jusqu’au 6 septembre, au milieu d’une augmentation du nombre de décès de Covid-19 et de la pression croissante des médecins et de l’opposition pour intensifier leurs efforts pour lutter contre la troisième vague de coronavirus qui fait rage.
Le gouvernement a pris la décision à l’issue d’une réunion de haut niveau qui s’est tenue vendredi. Le président sri lankais Gotabhaya Rajapaksa avait ordonné un confinement de 10 jours le 20 août.
« Le couvre-feu actuel se poursuivra jusqu’à 4 heures du matin le lundi 6 septembre », a déclaré à la presse la ministre de la Santé Keheliya Rambukwella.
Le gouvernement a remarqué que les gens n’ont pas pris le couvre-feu au sérieux, a-t-il déclaré, conseillant aux gens de s’abstenir de voyager inutilement et de travailler à domicile tout en respectant le couvre-feu.
Les appels à la prolongation du confinement sont venus de l’opposition et des inspecteurs de la santé publique.
Les syndicats de la santé se sont plaints du fait que le verrouillage en cours sous la forme d’un couvre-feu de quarantaine a été observé de manière très détendue, de grandes formations de circulation étant observées dans les villes.
Le gouvernement a déclaré que les fermetures auraient un impact négatif sur l’économie et a exhorté le public à se faire vacciner.
Le Sri Lanka, qui a connu une série de fermetures et de couvre-feux pour contenir la propagation du Covid-19 dans le pays, a été impacté en termes d’économie.
Le secteur du tourisme, qui génère une énorme quantité de revenus pour la nation insulaire, a connu une chute drastique.
L’annonce de vendredi est intervenue après que le Sri Lanka a enregistré 209 décès mercredi, le bilan quotidien le plus élevé depuis le début de la pandémie.
Jeudi, le Sri Lanka avait enregistré 8 157 décès tandis que le nombre total d’infections s’élevait à 412 370.
Plus de 7 500 décès ont été enregistrés dans la troisième vague en cours depuis le 15 avril, a déclaré le ministère de la Santé, ajoutant que jusqu’à 1 172 décès sont survenus du 21 août à jeudi.

Bouton retour en haut de la page