Les États-Unis bloquent plus de 500 journalistes en Afghanistan : le membre du Congrès Michael McCaul

WASHINGTON : Plus de 500 journalistes et leurs familles qui étaient employés par l’Agence américaine pour les médias mondiaux (USAGM) ont été abandonnés par le département d’État en Afghanistan, a déclaré Michael McCaul, haut républicain de la commission des affaires étrangères de la Chambre des États-Unis.
« Il est absolument honteux que le département d’Etat américain prétende avoir évacué leurs employés locaux alors qu’en réalité ils ont abandonné des centaines de journalistes de l’USAGM et leurs familles », a déclaré McCaul dans un communiqué mardi. « Certains de ces journalistes ont reçu l’assurance de l’administration Biden qu’ils seraient traités comme du personnel local – mais ne l’ont pas été. »
McCaul a déclaré que seulement 50 membres du personnel de l’agence de presse américaine ont été évacués, grâce aux efforts des alliés américains et non du gouvernement américain. L’Agence des États-Unis pour les médias mondiaux (USAGM) est une agence de médias mondiale en réseau qui supervise cinq médias financés par les États-Unis, dont Voice of America et Radio Free Asia.
McCaul a déclaré que les appels de son bureau à aider l’un des journalistes, sa femme et son bébé ont été ignorés à plusieurs reprises. « Mon bureau travaillait avec l’un de ces journalistes et a essayé pendant deux semaines d’attirer l’attention sur son cas afin que lui, sa femme et son bébé puissent être sauvés – mais nos appels ont été ignorés », a-t-il déclaré.
Le représentant républicain a en outre appelé le président Joe Biden et le département d’État à trouver rapidement des moyens de mettre ces personnes en sécurité et à l’abri des menaces.
Selon les médias américains, quelque 250 000 Afghans éligibles à des visas américains accélérés sont restés dans le pays au mois d’août, alors que les forces américaines n’ont pu évacuer qu’environ 20 000 par jour.
Les États-Unis ont achevé le retrait de leurs troupes d’Afghanistan le 30 août, mettant ainsi fin à l’une de leurs plus longues guerres. En quelques semaines, les forces américaines et de la coalition ont évacué plus de 123 000 civils hors d’Afghanistan et un peu plus de 6 000 d’entre eux étaient des citoyens américains.

Bouton retour en haut de la page