Les États-Unis ont gaspillé 15 millions de doses de Covid depuis mars : rapport

WASHINGTON : Les États-Unis ont jeté au moins 15,1 millions de doses de vaccins Covid-19 depuis le 1er mars, selon un rapport de NBC News.
Le chiffre est bien plus élevé qu’on ne le pensait auparavant et probablement encore un sous-dénombrement, car il est basé sur des données autodéclarées par les pharmacies, les États et d’autres fournisseurs, a déclaré NBC, citant une réponse qu’il a reçue à une demande de données publiques.
Au moins sept États sont absents des chiffres, ainsi que les principales agences fédérales.
Les raisons du gaspillage de dose varient et incluent des flacons fissurés, des erreurs de dilution des vaccins, des dysfonctionnements du congélateur et plus de doses dans un flacon que les personnes qui le souhaitent, avec une fenêtre limitée de quelques heures pour utiliser un flacon une fois qu’il est perforé.
La nouvelle survient alors que les pays moins développés ont du mal à vacciner leurs populations en raison de contraintes d’approvisionnement, le continent africain n’étant que 2,8% entièrement vacciné, selon les données publiques collectées par Our World in Data.
Les États-Unis, en revanche, ont administré quelque 440 millions de doses et vacciné 52% de sa population – un chiffre qui aurait pu être beaucoup plus élevé sans l’hésitation persistante d’une grande partie de la population à vacciner.
Plus d’un million d’Américains ont reçu une troisième dose sur la base d’une immunité affaiblie, et le pays prévoit de rendre les troisièmes injections accessibles à tous huit mois après leur deuxième, à partir de la fin du mois.
« C’est une question d’équité », a déclaré à NBC Tim Doran, professeur de politique de santé à l’Université de York. « Vous avez un pays très riche avec un bon accès aux vaccins, jetant essentiellement des vaccins. »
Les États-Unis ont promis environ 600 millions de doses aux pays à revenu intermédiaire et faible, et en avaient donné 110 millions début août.

Bouton retour en haut de la page