Les rapatriés afghans se feront vacciner contre la polio en Inde | Inde Nouvelles

NEW DELHI : L’Inde a décidé de vacciner gratuitement les rapatriés afghans contre la polio à titre préventif contre le virus de la polio sauvage, a déclaré dimanche le ministre de la Santé de l’Union, Mansukh Mandaviya.
Le ministre a également partagé une photo où l’on pouvait voir des rapatriés se faire piquer à l’aéroport international de Delhi.
L’Afghanistan et le Pakistan sont les deux seuls pays au monde où la polio est encore endémique.
« Nous avons décidé de vacciner les rapatriés afghans avec le vaccin antipoliomyélitique gratuit – OPV et fIPV, à titre de mesure préventive contre le virus de la polio sauvage. Félicitations à l’équipe de santé pour leurs efforts pour assurer la santé publique Jetez un œil à la campagne de vaccination à l’aéroport international de Delhi,  » a tweeté Mandaviya.

Nous avons décidé de vacciner les rapatriés afghans avec un vaccin antipoliomyélitique gratuit – OPV et fIPV, à titre préventif contre… https://t.co/4NJyWy2P2F

– Mansukh Mandaviya (@mansukhmandviya) 1629610672000
L’Inde a évacué dimanche 168 personnes dont 107 Indiens de Kaboul dans un avion de transport militaire de l’IAF au milieu de la détérioration de la situation sécuritaire dans la capitale afghane après sa prise de contrôle par les talibans il y a une semaine.
Le pays avait précédemment évacué 200 personnes, dont l’envoyé indien et d’autres membres du personnel de son ambassade à Kaboul dans deux avions de transport lourd C-17 de l’IAF après que les talibans ont pris le contrôle de Kaboul.
Le premier vol d’évacuation a ramené plus de 40 personnes, pour la plupart des membres du personnel de l’ambassade indienne, lundi.
Le deuxième avion C-17 a évacué environ 150 personnes, dont des diplomates indiens, des responsables, du personnel de sécurité et des Indiens bloqués à Kaboul mardi.
Les talibans ont balayé l’Afghanistan ce mois-ci, prenant le contrôle de presque toutes les villes clés, dont Kaboul, dans le contexte du retrait des forces américaines.

Bouton retour en haut de la page