Les talibans disent que des « centaines » de combattants se dirigent vers la Holdout Valley

DUBAI : Les talibans ont déclaré dimanche que « des centaines » de leurs combattants se dirigeaient vers la vallée du Panjshir, l’une des rares régions d’Afghanistan non encore contrôlée par le groupe.
Depuis que les talibans ont envahi l’Afghanistan, des étincelles de résistance ont commencé à émerger avec des troupes de l’ex-gouvernement se rassemblant dans le Panjshir, au nord de Kaboul, longtemps connu comme un bastion anti-taliban.
« Des centaines de moudjahidines de l’Émirat islamique se dirigent vers l’État du Panjshir pour le contrôler, après que des responsables locaux de l’État ont refusé de le remettre pacifiquement », a écrit le groupe sur son compte Twitter en arabe.
Depuis que les talibans ont pris le contrôle du pays à la suite d’une attaque éclair dans la capitale Kaboul, des milliers de personnes se sont dirigées vers le Panjshir, selon un porte-parole des forces anti-talibans.
Au Panjshir, Ahmad Massoud, le fils du légendaire commandant moudjahidine Ahmad Shah Massoud qui a été assassiné par Al-Qaïda deux jours avant les attentats du 11 septembre 2001, a cherché à rassembler une force d’environ 9 000 personnes pour contrer les militants, le porte-parole, Ali Maisam Nazary, a déclaré à l’AFP.
Des photos prises par l’AFP lors d’exercices d’entraînement montrent des dizaines de recrues effectuant des exercices de fitness et une poignée de humvees blindés traversant la vallée au nord-est de Kaboul.
Nazary a déclaré que le groupe veut faire pression pour un nouveau système de gouvernement, mais est prêt à se battre si nécessaire.
« Les forces gouvernementales sont venues au Panjshir de plusieurs provinces afghanes », a déclaré dimanche Massoud à la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya.
« Les talibans ne dureront pas longtemps s’ils continuent sur cette voie. Nous sommes prêts à défendre l’Afghanistan et nous mettons en garde contre un bain de sang.

Bouton retour en haut de la page